Milano's Gossip est un forum basé sur la série Gossip Girl, mais se situant à Milan. Dans cette charmante ville d'Italie où tous sont la proie de rumeurs.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez privilégier les personnages italiens, car nous sommes en Italie.
Bienvenue sur Milano's Gossip ! Le forum est désormais ouvert ! Fonce vite nous rejoindre ~

Partagez | 
 

 ◑ I only want to be a part of the family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


âge : 16 ans origines : Italienne orientation : Hétérosexuelle occupation : Étudiante petit plus : .
feat. : Laura Marano pour un rp : I'm ready crédits : Lilelf (moi) posts : 29 arrivé(e) le : 22/03/2015 âge irl : 25


MessageSujet: ◑ I only want to be a part of the family   Dim 22 Mar - 20:11

Clio-Dafne Bailo
X Clio-Dafne Bailo
O Il mio cuore ou Lio
X 16 ans
O Italienne
X Élève du secondaire
O Royals

X Joyeuse
O Impatiente
X Rêveuse
O Jalouse
X Affectueuse
O Influençable
X Créative
O Procrastinateuse
X Dévouée
O Easy to hurt

X Laura Marano



My Story
Alors, mon histoire... Comment pourrais-je vous la commencer ? Ouais, ça commence mal ma future carrière de journaliste. Le rêve d'être journaliste, je l'ai toujours eu. Rapporter des nouvelles, ou histoires touchantes, ou apprendre de grandes vérités. Ouais, de grandes vérités comme les enfants cachés. Les parents qui les renient ou autres choses du genre. Disons que c'est mon cas. Je suis un enfant caché - ça c'est en plein le genre de commencement qu'un article devrait avoir -. Un bébé qui devait être caché à la vue des gens de Milan. Enfin, à la vue de Juicy. La raison était fort simple : mes parents étaient très jeunes quand ils m'ont eue. Non, ils n'avaient pas 16 ans. Je suis née d'un père de 14 ans et d'une mère de 13 ans. Pourquoi ces jeunes adolescents ont décidé de me garder ? Ils y étaient obligés par leurs parents. Vous savez, leur parents sont de purs Italiens. La famille passe avant tout. Alors, l'idée de tuer un être était hors de question. De plus, ils voulaient que mes parents prennent la responsabilité de leurs actes. Ils auraient dû y penser à deux fois avant de se donner l'un a l'autre ou de le faire sans protection. Ils étaient jeunes et avaient les hormones au plafond. C'est ainsi que je suis née. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas née d'une union sans amour. Non, mes parents se sont toujours trouvés un petit quelque chose. Bien entendu, quand ils étaient petits, ils se tapaient royalement sur les nerfs. Ils étaient toujours en guerre à savoir qui était  plus riche que l'autre. Ils se sont rendus compte, vers l'âge de 12-13 ans, qu'ils étaient, combinés, encore plus forts que les autres. C'est lors d'un travail d'équipe qu'ils ont compris cela. Ensuite, ils ont continué à se parler et sont tombés amoureux. Ils vivaient sur un petit nuage, mais leurs parents les obligeant à me garder les ont fait redescendre sur terre assez vite. Voyant qu'ils étaient bien surveillés pour le garder, ils ont émit leur seule condition. Ils leur demandèrent à ce que le bébé aille vivre ailleurs, loin des regards de Milan, car ils avaient une image à garder. Si le monde avait su, aucun d'eux aurait été capable de vivre leurs vies d'adolescents. Les deux paires de parents acceptèrent cette condition, mais imposèrent une condition à leur tour.

C'est après neuf mois que je vis le jour. C'est-à-dire, le 22 janvier. Ce fut dans un hôpital à Rome que ma mère m'accoucha. Ils s'étaient rendus à Rome avant que la bedaine ne se fasse voir. Ce fût des mois et un jour que mes parents n'oublieront jamais. Ma mère n'osa même pas me prendre dans ses bras. Elle croyait qu'en me prenant, tous ses rêves allaient voler en éclats. Mais sa mère lui rappela la condition à laquelle ils avaient accepté pour avoir une adolescence. C'était qu'ils viennent, pendant leurs vacances, s'occuper de moi. Alors, elle se résigna à prendre le petit être frêle que j'étais. Quant à mon père, il ne me prit pas. Il ne savait pas encore comment réagir à tout ça. Il savait que peu importe les compromis qu'ils avaient fait avec leurs parents, sa vie en serait à tout jamais changée. Mes grands-parents allaient décider de mon prénom, mais mon père voulait le faire. Il se rappelait des conversations qu'il avait eu avec ma mère, plus jeunes. Elle disait qu'elle voulait appeler sa première fille Dafne. Puis, mon père décida d'ajouter Clio parce que sa tante préférée, décédée l'année d'avant, s'appelait ainsi. Ce qui donna Clio-Dafne. Après un mois, mes grands-parents paternels m'amenèrent en France. C'est en France qu'ils avaient décidé de m'élever. Ils avaient décidé de partir de leur Italie pour moi.

Le premier contact avec mon père fût à mon premier Noël. Ma mère ne voulait rien savoir de me prendre et mes grands-parents étaient sortis pour aller chercher les cadeaux qu'ils avaient cachés dans le garage. Le poupon que j'étais criait et pleurais très fort. Il finit par tendre ses bras vers moi. Il me prit et me mit le biberon dans la bouche, mais ce n'est pas ce que je voulais. Il était découragé. Il finit par me bercer et me chantonna une berceuse italienne. Je finis par me calmer. Son père le voyant comme ça, déposa la poche de paquets et prit son appareil photo pour immortaliser le moment. Il le fallait, car quand je regarde cette photo, je vois le sourire et l'étincelle dans les yeux de mon père. Je crois que c'est à ce moment qu'il a bien aimé venir me voir. J'imagine que ça ne lui tentait pas toujours, car il voulait peut-être faire des choses pour lui avec ses amis. Enfin, mes parents sont venus me voir jusqu'à mes quatre ans. Ma mère était rendue à 17 ans et ses parents n'avaient plus d'emprise sur elle. Quant à mon père, plein de choses sont arrivées. Il a hérité de la compagnie de son père après son décès. Il venait tout de même me voir, mais moins fréquemment.

Deux ans après, il a recommencé à venir me voir, comme avant. Puis, au fil du temps, il venait me voir en dehors des vacances pour passer du temps avec moi. On a forgé un très bon lien. Si fort que je demandais souvent à ma grand-mère quand est-ce que papa allait revenir. Puis, pour m'appeler Il mio cureo (mon coeur), ça voulait tout dire. On était vraiment proches.

Outre cela, toute mon enfance, je l'ai passée dans un coin riche de France. J'ai vécu une assez bonne enfance, je dirais. Il faut dire que j'avais une voisine extraordinaire. Une voisine avec qui j'ai lié une très forte amitié. On était jamais l'une loin de l'autre. D'accord, j'étais la suiveuse - je le suis encore aujourd'hui -, mais une amie comme elle, il y en a pas deux comme elle. C'est ma meilleure amie. Andréa Laurence Dubois, c'est son nom. Moi, je l'ai toujours surnommée Lau. Ensemble, on est Lau et Lio. Ensemble, on a fait des bêtises, ça duré jusqu'à l'adolescence et même encore aujourd'hui. On a déjà appelé un restaurant de haute gamme et commandé la totale, mais pas pour nous. C'était pour l'une de nos voisines qui, selon Lau, avait été trop loin. Il faut dire que j'avais donné l'idée, car au départ elle voulait lui envoyer un livre, qu'elle aurait payé, pour apprendre à perdre les kilos en trop. Bref, notre amitié est remplie de choses comme cela. Beaucoup de monde se demande comment on fait pour être amies, car on est très différentes l'une de l'autre. C'est justement ! On l'est et c'est ce que j'adore. On se complète bien. Puis, je sais que je ne me serais pas rendue où que je suis rendue sans elle. Je crois que je me serais renfermée sur moi-même. J'ai connu Lau parce qu'un groupe de filles n'était pas très sympas. Je me rappelle que j'étais dehors devant chez moi. Je devais avoir trois ou quatre ans. Ma grand-mère jardinait. Puis, la gang est venue me faire du mal verbalement et physiquement en me tirant les cheveux. Puis, du haut de ses six ou sept ans, elle est intervenue et les a terrassées. Depuis, on ne s'est jamais lâchées. Du moins, je ne l'ai jamais laissée tranquille.

Cependant, il y a des choses qui arrivent. Il était sûr, qu'un jour, que nous allions être séparées. C'est simplement venu plus tôt que je pensais. La dernière visite de mon père en France fût vraiment génial. On s'est vraiment amusés et tout. Puis, il a parlé à ma grand-mère. Il lui a dit - je le sais, car elle me l'a dit - qu'il voulait former une vrai famille. C'est-à-dire, lui, ma mère et moi. Il lui a dit qu'il se sentait prêt d'être père à temps plein et qu'il supportait mal la distance entre nous. Il a même renchérit en disant que si ma mère n'était pas prête, il s'en moquait et que pour une fois depuis qu'il est avec elle, il allait penser à ce qu'il voulait. ma grand-mère m'en a fait le lendemain. J'étais folle de joie. J'avais envie d'avoir une vraie famille. Ce n'est pas que ma grand-mère ne l'était pas, mais que j'avais toujours rêvé du jour où on vivrait comme une famille. Elle me dit alors de préparer mes bagages, car j'allais aller à Milan. Je ne me sentais pas prête sur le coup. Oui, j'avais beaucoup lu sur la ville et je savais qui était Juicy Diceria, mais je ne voulais pas tout laisser derrière. J'ai demandé une semaine pour faire mes adieux. J'ai parlé avec Lau. Je lui ai promis mille et une choses et dit à quel point tout cela me faisait peur. Je lui ai dit que je reviendrais pour les vacances d'été, de l'appeler et autre. Bref, la totale !

Après des au revoir déchirants, je suis montée dans l'avion. Puis, je suis allée devant la porte à mon père. J'ai pris une bonne bouffée d'air, regardé sur mon papier pour être sûre d'être au bon endroit et sonné. Une femme de ménage m'ouvrit et me demanda ce que je voulais. Je ne pouvais pas lui dire que j'étais la fille de son patron. Personne n'était au courant. Je lui ai dit que j'avais besoin de lui parler. Elle me regarda d'un drôle d'air. « Je suis de sa famille » avais-je lancé en sortant ma carte d'identité. Elle regarda et sembla hésiter. Puis, la voix de mon père demandant qui c'était se fit entendre. Elle se tassa de la porte pour lui montrer. En me voyant, il a ouvert ses bras et m'a appelée par mon petit nom d'amour. J'ai laissé mes valises sur le pas de l'entrée et couru jusqu'à lui. On a tourné un peu. Il me demanda ce que je faisais ici et quand je lui appris, il m'invita à le suivre. Il avait déjà préparé une super chambre pour moi. Elle était parfaite. Il faut croire qu'il avait déjà le projet en tête depuis quelques temps.

Il m'inscrit à une école. Je ne semblais pas faire partie de ce monde. Je me sentais à l'écart. Je passais la plupart de mon temps à la maison, sur le net, devant la télévision ou sur le téléphone. Puis après un mois et deux semaines environ, je reçus un texto de Lau qui m'amena à lui demander où elle était. Elle m'envoya une photo d'elle devant l'église de Milan. Je criai de joie en me laissant tomber sur mon lit. Mon père est arrivé en trombe et me demanda si j'allais. Je lui dis, en lui montrant la photo, que Lau était à Milan. Il me décocha un sourire et je lui demanda si je ne pouvais pas aller à sa rencontre. Il accepta et l'un de ses conducteurs de limousine m'amena. Mon arrivée fut spectaculaire dans une voiture pareille. D'ailleurs, elle m'en a parlé. Puis, je lui ai dit de m'attendre. Quand je fus devant elle je lui demandai ce qu'elle faisait là. Lorsqu'elle me dit qu'elle était là pour rester, je la serrai dans mes bras et laissai couler quelques larmes de joie. Ça fait, maintenant, environ deux mois que je suis à Milan.

Who's the player ?


Bonjour à vous tous ! Moi, c'est Lilelf. Enfin, c'est mon pseudo. Il exprime mon amour pour les elfes ! J'ai 22 ans. Je suis une petite lionne du mois de juillet. J'adore la série Gossip Girl. C'est grâce à cela que j'ai eu l'idée de mon forum. Je suis une fan de Chuck and Blair (Perfect couple ever !). Sinon, j'aime plus les films du Hobbit à Lord of the Rings - même si Legolas est plus beau dans LOTR-. Oh parlant de ça, on ne dit pas de mal de Thranduil en ma présence ! It's my King. J'aime beaucoup de choses. Je fais partie de plusieurs fandoms et je suis une vraie FANGIRL.

fiche by Lilelf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar


Invité

MessageSujet: Re: ◑ I only want to be a part of the family   Dim 22 Mar - 21:10

LIOOOOOOO !
Quelle histoire ! J'aime tellement son père, il est trop chou ! Puis ton personnage déchire à elle toute seule. Ta fiche est vraiment parfaite, tout comme le forum, d'ailleurs ! Donc, après toutes ces éloges, il ne me reste qu'une chose à faire : te validey !



   

Félicitations !
Juicy Diceria here ! Il me fait plaisir de t'annoncer que tu es officiellement validé(e) ! Maintenant, tu pourras te compter parmi ceux qui me racontent des rumeurs ou être au beau milieu d'une. C'est génial, non ? Je sais, tu n'en pouvais plus d'attendre ! Mais avant tout chose, il va falloir que tu sois Spotted et pour ce faire rends-toi ici. Ensuite, tu peux décider d'amener des gens dans ta descente aux Gossips par  . Après, tu peux remplir ton carnet de relations et ton carnet de péripéties. Puis, tu peux aller regarder les RPs libres. Oh, et n'oublie pas d'aller faire ta demande de logement. Sinon, amuses-toi et explore mon monde.
XOXO
Juicy Diceria
Revenir en haut Aller en bas
 

◑ I only want to be a part of the family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I want you to be a part of my family - Natasha { HOT }
» ANNUAIRES DE LIENS — same blood, same part of a family.
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Milano's Gossip :: you & your social life :: Who are you ? :: You've Been Accepted-
Ouvrir/Fermer la ChatBox